Pompe de la Samaritaine

De WikiGenWeb
Révision de 2 mai 2016 à 09:05 par FredoB (discussion | contributions) (relecture)

(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher
Pompe de la Samaritaine, 1742

La pompe de la Samaritaine était située sur le Pont Neuf.

Description

C'est la première machine hydraulique de pompage en Seine : construite en 1608, ensemble de quatre pompes à pistons entraînés par une roue hydraulique, elle a un débit de 700 m3 d'eau/jour, destinés au Louvre, au jardin des Tuileries et à quelques fontaines. La pompe est conçue par Jean Lintlaër, un Flamand, elle est reconstruite par Robert de Cotte entre 1712 et 1719, puis rénovée par Jacques Germain Soufflot et Ange Jacques Gabriel vers 1771. Le réservoir voûté de la pompe de la Samaritaine est attribué à l'architecte Clément II Métezeau[1].

Elle a donnée son nom au grand magasin qui s'est installé à son emplacement en 1869.

La pompe de la Samaritaine est présente sur les plans de Paris en 1760 et 1771, elle est notée dans les lieux remarquables.

En 1735, sur le plan des fontaines, de la ville et des faubourgs de Paris, les différentes conduites des eaux de source et de rivière... par l'abbé Delagrive elle alimente le Château d'eau du Palais Royal qui est également raccordé à l'aqueduc Médicis.

La mise hors-service de cette pompe est prise par un arrêté daté du 1er janvier 1813, année ou elle est détruite.

Fontaines

En 1806 la pompe de la Samaritaine alimente 3 fontaines sur les 58[2][3] existantes et les 15 projetées[4] :

Lien

Notes et références

  1. Clément II Métezeau
  2. Dans le décret il est question de 57 fontaines mais il manquait la fontaine de la rue d'Enfer
  3. Histoire civile, physique et morale de Paris. Par J.- A. Dulaure, Volume 9 Par Jacques-Antoine Dulaure
  4. Histoire civile, physique et morale de Paris. Par J.- A. Dulaure, Volume 9 Par Jacques-Antoine Dulaure