Charonne

Révision de 18 juillet 2016 à 08:24 par FredoB (discussion | contributions) (relecture)

(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Révision de 18 juillet 2016 à 08:24 par FredoB (discussion | contributions) (relecture)

(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Le village de Charonne et l'église Saint-Germain vers 1830 (Étienne Bouhot, musée Carnavalet)
Localisation du quartier actuel

Charonne est un ancien village, puis une ancienne commune, rattachée à Paris en 1860. Charonne donne son nom au 80e quartier du 20e arrondissement de Paris[1].

Sommaire

Description

Le village était situé au bout de la rue de Charonne, au croisement des actuelles rue Saint-Blaise et rue de Bagnolet, autour de l'église Saint-Germain et se son cimetière. La commune était partagée entre le Grand Charonne, qui correspondait au centre du village, au croisement de l'actuelle rue Saint-Blaise et de la rue de Bagnolet au pied de l'église Saint-Germain, le Petit Charonne, situé le long de la route de Montreuil, actuelle rue d'Avron, vers la place du Trône, actuelle place de la Nation et le hameau de Fontarabie le long de la rue de Charonne.

En 1860 lors de l'extension de Paris du mur des Fermiers généraux à l'enceinte de Thiers, la commune de Charonne est supprimée et son territoire est réparti entre Paris, Montreuil et Bagnolet.

Lieux du quartier qui portent le nom de l'ancienne commune

En plus du quartier administratif, l'ancienne commune de Charonne donne son nom à la rue de Charonne, qui y conduisait, au boulevard de Charonne, au chemin du Parc de Charonne, qui conduisait au château de Charonne, à l'église Saint-Germain de Charonne, au cimetière de Charonne, au jardin de la Gare de Charonne, au réservoir de Charonne ...

La rue de la Plaine doit son nom à la plaine de Charonne et la rue de Fontarabie au hameau homonyme.

Voir aussi

Notes et références